Photo Qu'est-ce qu'un marché baissier ?

Qu'est-ce qu'un marché baissier ?

Le monde de la finance est complexe. Même après des années d'études et un flair infaillible, beaucoup de détails et de facteurs peuvent être ignorés. C'est à cause de cela que sont dus les plus grands krachs boursiers de l'histoire. Mais ces krachs, comment les caractériser ? Quelles pourraient être les outils basiques pour les prévoir ?

Tendances générales et principales caractéristiques

Comme le terme l'indique, dans le monde des Investissements, un marché baissier, ou « bear » dans le jargon financier, est une chute accrue du prix des actions pendant une période indéterminée. Dans un sens plus technique, il est caractérisé par un déclin de 20% en général. Face aux manifestations, les investisseurs sont également qualifiés de baissiers lorsqu'ils sont perplexes par rapport aux chutes. Ceux-ci deviennent alors prudents et capricieux, avec une légère perte de foi en la bourse. En somme un marché est dit baissier lorsque tous les facteurs et ses composantes changent d'attitude et optent pour le négatif.

Comment anticiper un bear ?

De manière générale, une baisse intervient après une hausse, mais cela pourrait paraître trop facile. Pour le prévenir plusieurs méthodes sont possibles dont en voici deux :

  • la méthode par phases de Stan Weinstein,
  • l'étude de comportement des investisseurs.

La méthode par phases de Stan Weinstein : Selon ce trader célèbre des années 80, une courbe d'évolution financière peut être divisée en quatre grandes phases. La phase de déclin intervient à la quatrième étape, après la stagnation précédée par une avancée croissante. Néanmoins, il ne faut pas se dire qu'après la stagnation vient la descente, car une rehausse pourrait se produire.

Etudier le comportement des investisseurs : Comme lors d'une étude de marché en Marketing, les investisseurs sont des consommateurs, à la différence près que les produits sont des actions. Il est nécessaire de parler donc de psychologie, d'attitudes et de comportements d'achats. La prudence ou la peur d'investir pourraient être le témoignage d'un marché baissier à venir. Cependant, selon Cyrille Vernes, expert en analyse financière, d'autres facteurs externes tels que la politique, la géopolitique ou encore les conflits, peuvent venir influencer ces décisions .

Pour prédire un bull, un marché haussier, l'important est de savoir évaluer les stocks. Une fois que ceux-ci sont devenus des denrées rares et recherchés par la majorité des acheteurs, l'inverse de ce qui a causé le marché baissier se produit. Il est alors crédible de prédire une augmentation.

Les précautions à prendre

Il est vrai qu'il n'y a pas de solution idéale lors d'un marché baissier, car tout peut arriver. En effet, la fin de cette évolution est très peu prévisible comme la venue d'une éventualité haussière. La première issue que Cyrille Vernes (dont vous trouverez le parcours sur Linkedin : https://fr.linkedin.com/in/cyrille-vernes-874332146 ) propose est de ne surtout pas suivre la tendance générale, qui peut constituer un piège. Selon lui il est primordial de ne pas tomber dans les trappes des calculs virtuels qui mènent souvent au « phénomène de troupeau ». C'est ainsi qu'il préconise la prise de recul, pour comprendre réellement les relations de causes à effets à la source de l'évènement. Sans nul doute un bear complique la vie des investisseurs, mais la deuxième recommandation est de ne rien faire. Cela peut paraître aberrant, mais attendre que le fait prenne fin serait la meilleure décision à prendre.

Une autre alternative, très conseillée par certains analystes, est de profiter de la régression pour acheter, après analyses bien sûr. La dévaluation est peut-être la meilleure opportunité pour acquérir des actions vendues à découvert, car nul ne connaît leurs valeurs à la fin de la période. Toutefois, si la patience manque et que la peur de voir la valeur des actions disparaître prend le dessus, vendre à découvert est l'unique solution. Dans ce cas, la tendance générale est nommée rallye baissier ou course vers la vente ou encore capitulation.